1. Catalogue des œuvres, collaborations artistiques, production musicale et vidéo

2. Concerts publics

3. Promotion, diffusion

 

1. Catalogue des œuvres, collaborations artistiques, production musicale et vidéo

Le catalogue actuel de Charles-Edouard Plate comprend une quarantaine d'œuvres, à entendre en concert ou avec des installations d'art plastique.

En 2007, il réactualise et publie son essai "Musique imaginaire" comme livre imprimé, incluant de nombreuses photographies personnelles illustratives des correspondances entre le sonore et le visuel. L’accès libre et gratuit au livre via le site imagimuse.net est conservé. Il est exploité journellement par divers internautes francophones.

Avec ce fil conducteur, il crée des compositions électroacoustiques: œuvres à jouer en multiphonie en salle de concert ou à la maison via un systeme audio stéréo ou surround. La plupart des pièces peuvent être téléchargées en version intégrale sur le présent site.

Il crée aussi des musiques inspirées par le travail d'artistes et accompagnant l'exposition de leurs œuvres. Il a ainsi coopéré avec les peintres Rui Prazeres, Srecko Boban, Jacques Suzat et Gomès, les plasticiennes Béatrice Carré, Cécile Dachary, K-rol Cordier et Catherine Seznec, le photographe Michel Di Maggio, la sculptrice Isabelle Garbil Fauve-Piot. Il a aussi réalisé plusieurs vidéos musicales expérimentales, ainsi que quelques pièces pédagogiques ou récréatives.

A ce jour il a produit dix albums CD et un album DVD: IMAGIMUSE / 1 en 2008, IMAGIMUSE / 2 en 2009, IMAGIMUSE / 3 - Poèmes anachroniques en 2011, IMAGIMUSE / 4 - Destinations inouïes en 2013, MIGRATION en 2015,  VIBRATION en 2016, SABLES et SYMPHONIE LA FORET en 2017, NAVIGATION en 2018, MAYDAY ici la Terre et EN DEVENIR en 2020.

 

2. Concerts publics

Interprétations en public sous forme de concerts électroacoustiques spatialisés:

3. Promotion, diffusion

Œuvres remarquées:

  • « le Narval électrique », sur le thème de Jules Verne, est sélectionné dans le cadre de l’œuvre Ouverte du festival IMEB en 2005
  • « Sawlogy » (ou « de la langueur des scies »), est sélectionné dans le même cadre, sur le thème de la mélancolie en 2007, et en outre obtient le second prix du concours Musica Nova (Prague) en décembre 2007.
  • le « Grand Soir » est aussi créé en 2008 pour l’œuvre ouverte à l'IMEB , sur le thème de la révolution.
  • "Wave surfing" est radiodiffusé en janvier 2009 dans l'émission "Electrainde Nuit" produite par l'INA-GRM sur France Vivace
  • "Rite Funèbre", partie 4 de la suite "Youmonté", est radiodiffusé en mai 2009 dans l'émission "Electromania" produite par l'INA-GRM sur France Musique.
  • "Metamorphosonic", partie 3 de la suite "Coïncidence"est finaliste du concours Musica Nova (Prague) en décembre 2009.
  • Un extrait de '"Rêverie sans mesure", partie 2 de la suite "Coïncidence", est radiodiffusé dans "Electromania" en décembre 2009.
  • En octobre 2011, "Musicalité des sens", partie 1 des "Transmutations acousmatiques", est radiodiffusé dans "Electromania", et "Mémoires d'un œuf", partie 1 des "Poèmes anachroniques", sur le programme de Radio Libertaire "Epsilonia", qui reçoit en 2013 C.E. Platel pour une émission présentant plusieurs de ses oeuvres, sources d'inspirations et thèmes de recherche.
  • "Batailler", partie 4 de la suite "Migration", est radiodiffusée en novembre 2015 dans l'émission "Electrain de nuit" produite par l'INA-GRM sur France Musique, tandis que dans le programme de Radio Libertaire "Epsilonia" la partie 1 "Exode" est diffusée en mars 2016 et la partie 2 "A fond de cale" en juin 2017.
  • Avec Isabelle Garbil Fauve-Piot, sculptrice, 1er prix du concours 2018 organisé par la galerie parisienne l'Achronique pour deux œuvres associant sculpture et musique: "Temporalité de l'être" et "Presque rien, presque tout".
  • "Passages", partie 2 de "Navigation", est diffusé par "Epsilonia"  en janvier 2019.
  • Extrait de la pièce "Dun Aonghasa" diffusé dans l'émission  "Epsilonia" en mars 2021.

 jonc