Compositeur indépendant de musique électroacoustique

"Versé dans l’écoute des musiques classiques, traditionnelles, électroniques et le jazz, j’ai aussi désiré faire de la musique.

J’ai choisi pour instrument le son électroacoustique, nouvelle voie ouverte et pouvant transformer les savoir-faire acquis de mon précédent métier d’ingénieur en ressources pour ma création musicale.

Concrètement, j’ai étudié, expérimenté et enregistré mes premiers morceaux dans les années 1980. J’utilisais des synthétiseurs analogiques et des sons enregistrés sur bande magnétique, découpés et collés par petits morceaux. Puis le home-studio audio-numérique a permis une meilleure précision, de concevoir un outillage de travail du son et d'intégrer aussi des images vidéo dans la composition. J’ai constitué mon expérience en autodidacte, en capitalisant mes notes de travail et en m’inspirant des pionniers de l'innovation musicale européenne et américaine.

Au delà du plaisir de créer, j’ai désiré partager mes créations avec un public a priori non habitué ou peu réceptif au répertoire contemporain ou acousmatique. Après hésitations sur des choix de style, j’ai en définitive développé ma propre méthode pour guider mes recherches et mes réalisations dans l’océan du potentiel sonore. Etudier mon processus d’écoute et celui de mes futurs auditeurs m’a semblé un bon fil conducteur, car les multiples facettes de l’audition appellent à la pluridisciplinarité des points de vue, scientifiques, esthétiques et ontologiques. En 2007, j’ai publié mon essai « Musique imaginaire », qui synthétise mon savoir d’alors, ainsi qu’un album CD de mes premiers opus, avec des retours plutôt encourageants, dont ceux de l’IMEB de Bourges et Musica Nova de Prague.

En chemin j’ai été étonné par la correspondance entre nos représentations auditives et visuelles, voire tactiles. Alors je me suis engagé dans des projets en association avec d'autres artistes: peintres, sculpteurs, photographes, plasticiens, chorégraphes, poètes. Au delà des analogies formelles, une telle collaboration m’apporte l’occasion merveilleuse de capter l'imaginaire d’un autre créateur presque sans bruit et sans paroles, puis, par imitation de son art, de transposer ses visions dans la musique, qui, ensuite en retour, l'inspire. Bien que mon expression passe essentiellement par la voie du temps musical, j’ai conscience des multiples dimensions sensorielles et de l’imagination.

Aujourd’hui mon catalogue comprend une quarantaine d’oeuvres. Je les joue en concerts électroacoustiques spatialisés, sur deux ou trois dates par an. Plusieurs pièces sont diffusées en continu, intégrées par des artistes qui le souhaitent pour leurs expositions. J’ai produit sept album CD, cités à l’occasion de leurs sorties par les producteurs des programmes radio « Electromania », « Epsilonia », « Song of Praise ». Merci à ces passeurs, ainsi qu'à la compagnie musicale MOTUS, interprétant mes oeuvres sur acousmonium lors des Festivals « Futura » 2010, 2013 et 2015, « En chair et en son » en 2015  et à la mairie du 2e à Paris en 2016.

L'enjeu pour moi n'est pas de remplir la musique de mon sentiment, mais de produire une musique où l'auditeur trouve un espace pour faire résonner ses sentiments. Chacune de mes œuvres fait appel à l'imaginaire pour emmener chaque auditeur dans les replis de ses propres évocations, souvenirs et fantasmes. Mais chacune a aussi son histoire, que j'ai vécue personnellement et que je propose de découvrir sur ce site."

C.E. Platel, août 2017.